« La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie. »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un café. Fort. Merci. {Bill}

Aller en bas 
AuteurMessage
Charlize Hathaway
Admin| ChocolateGirl ♪
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 26
Age du personnage : 19 bougies allumées.
Emploi : Organisatrice de concert !
Song du moment : (__Some say (8`
Date d'inscription : 04/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Lunatique.
Côté de popularité:
50/100  (50/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Mer 15 Aoû - 21:44

SBAF. Charlie fait gicler son réveil a l’autre bout de la pièce. Qu’avait-il à sonner comme ça, d’un coup ? Il se prend pour qui, bondieu. >.< Elle ronchonne, comme tous les matins, et met une bonne demi-heure pour se lever. Elle émerge, et pour que cela se fasse plus vite, elle se rend dans sa salle de bain, et fait couler l’eau froide ! Une bonne douche au réveil ! Elle se déshabille, la prend, cette fichue douche.. .Au bout d’une demis heure d’ « émergation », Charlize parviens enfin a aller prendre son café ! Une fois de plus, elle s’exécute… mais ! Mince. Il n’y a plus de dosette pour le café. Tampis. Elle remonte dans sa chambre, se choisit une tenue, et s’habille. Aujourd’hui c’est : Slim en jean sombre, tee shirt noir simple et… des vans. Celle a carreaux. Elle les adore. =) Enfin bref ! Elle est fin prête pour se rendre… au diabolo ! Ah nan, merde, elle a oublié de se coiffer et de se maquiller. >< Grrh, c’est chiant d’être une fille ! Alors, opla, un trait de crayon noir, une couche de mascara, et un coup de brosse, elle est déjà partit !

Dix minutes passe, la voila qui entre dans le café. Elle remarque déjà au loin derrière le comptoir, Bill Mayers. Haha. Elle s’approche, et s’assois au comptoir.


« Oh, tiens, Mayers, j’t’avais pas vu. T’aurais pu te coiffer ce matin ! »

Hips. Première vanne de la journée. Charlie laisse apparaître un sourire malin et coquin sur son visage. Quelle vicieuse ! Elle se décide alors a commander son café.

« Je veux un café. Fort. Merci. »

Elle tourne le regard vers la scène… Bill devrait jouer samedi prochain. Secrètement, elle à hâte. Elle est jalouse, jalouse de son talent. Il en a de al chance… Elle, elle n’a que des problèmes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpornoxgrapheuz.skyrock.com/
Bill Mayers
Admin| Emmerdeur pro.
avatar

Nombre de messages : 42
Age du personnage : 19. Presque 20.
Emploi : Serveur au Diabolo.
Song du moment : We Believe - Good Charlotte
Date d'inscription : 26/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Mauvaise.
Côté de popularité:
60/100  (60/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Jeu 16 Aoû - 12:40

Dieu qu’il déteste le Lundi matin. Lorsque son putain de réveil se met à sonner. Annonçant qu’il est temps de se préparer, et que dans moins de deux heures il devrait être au travail entrain de servir des jeunes qui allaient parler fringues, voiture et Lycée. Lentement mais surement, Bill se redresse pour se retrouver assis sur son lit. Il se frotte doucement les yeux puis pose son regard noisette sur sa table de chevet. A côté de son réveille, il y a une photo encadré. Carrie est dans ses bras, Tom fait lui fait les oreilles d’ânes, Alexa tire la langue, Kaleigh et Gustav rigole à pleins poumons. Il donnerait tout pour revenir en arrière, pour revoir Carrie encore une fois. Malheureusement, son réveil recommence à sonner lui rappelant ainsi qu’il faut aller travailler pour payer de quoi bouffer. L’androgyne décolle alors ses fesses de son lit si douiller et se dirige vers la salle de bain, attrapant au passage les vêtements qu’il avait prévue de mettre. Trente minutes plus tard, il sort de la salle de bain, habillé, maquillé, coiffé. Aujourd’hui, il porte un jean serré déchiré à des endroits, un tee-shirt noir avec le logo de Green Day dessus, ainsi qu’une veste en cuir ainsi que des chaînes, bracelets, colliers, bref le truc habituel quoi. Ses cheveux son coiffés en pétard, et la couche de maquillage qu’il a mit ce matin lui donne encore moins bonne mine qu’a l’ordinaire. Attrapant son porte monnaie, il le glissa dans la poche arrière de son jean, et mit son portable dans la poche de sa veste en cuir. Il avait retrouvé celui-ci la veille sous son oreiller.

Il sortit de chez lui, mais revint quelques minutes après, ayant oublié sa guitare, il devait faire quelque test pour la soirée de samedi, et si il n’avait pas son instrument, disons que sa allait pas le faire. Dévalant les escaliers de son immeuble il prit ensuite le bus et s’arrêta deux rues avant celle du café, pour acheter un pain au chocolat et un café. Il eut fini son petit encas alors qu’il ne restait qu’un passage piéton a traverser pour qu’il se retrouve au Diabolo. Il sortit alors son paquet de cigarette, et en alluma une lorsque le feu devint rouge. Il traversa la rue, sous le regard de deux vieilles femmes apparemment choqué de l’accoutrement de celui-ci. Bill poussa la porte du Diabolo, saluant plusieurs personnes au passage. Il enleva sa veste en cuir l’accrochant au porte manteau, puis alla derrière le comptoir. C’est partie pour une longue journée.

Les heures passent, toujours derrière le comptoir. L’androgyne reçoit alors une commande d’un groupe de fille au fond de la salle. Il lève les yeux au ciel, attrapa son plateau et met quatre tasses de café dessus. Arrivé à leur hauteur y poser les tasses.


« Oui, merci mademoiselle. »

Bill ne prit même pas la peine de répliquer, il leva les yeux au ciel, alors que les quatre nanas sans cervelle se mettent à ricaner. Il retourne derrière le comptoir nettoyer des tasses, alors que la sonnerie annonçant un nouveau client retentit, il lève la tête vers la porte et lâche un long soupire en voyant mademoiselle Hathaway pénétrait dans le café. Elle s’installe au comptoir, l’androgyne l’observe attendant le « compliment » du matin lorsque la brune daigne ouvrir la bouche, c’est pour lui dire qu’il aurait pu se coiffer ce matin. Bill murmure un très sympathique « Ta gueule » entre ses dents avant de prendre sa commande et de lui apportait sa tasse sans mettre le cookie habituel. Il n’était pas d’humeur ce matin. Cette semaine, sa allait faire un mois que Carrie était décédée.

« Tiens, miss sans cœur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Hathaway
Admin| ChocolateGirl ♪
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 26
Age du personnage : 19 bougies allumées.
Emploi : Organisatrice de concert !
Song du moment : (__Some say (8`
Date d'inscription : 04/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Lunatique.
Côté de popularité:
50/100  (50/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Jeu 16 Aoû - 13:01

Bill lâche un « Ta gueule » entre ses dents, et lui prépare son café. Elle sourit, elle marque un point, comme d’habitude. Il lui sert ensuite la boisson, en lui faisant, d’un ton sec et pas très sympa :

« Tiens, miss sans cœur. »

Est-elle vraiment sans cœur ? Est-ce qu’elle veut ? Non. Mais c’est pas sa faute… Encore une fois, les larmes montent aux yeux de Charlie. Elle en à marre, elle n’arrive pas à se contrôler, on dirait que.. que quelqu’un prend possession de son âme lorsque cela lui chante. Franchement, c’est pas marrant. Les yeux humides, Charlie n’ose pas relever le regard vers Bill Mayers. Elle tient sa tasse dans ses deux mains, et observe son reflet dans la boisson. Mais, elle à la tête ailleurs, soudainement. Elle sait que Bill sortait avec Carrie. Carrie était son amie d’enfance. Une soudaine bouffée de chaleur l’envahit, elle a très chaud, et se sent brusquement en colère. Très en colère. Elle relève la tête vers Bill. Les yeux toujours au bords des larmes, mais d’autres sentiments a l’intérieur d’elle. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle à envie de le frapper. Elle renverse, volontairement, sa tasse sur lui. Mais dans son acte de violence, elle se coupe. Son doigt saigne. Elle lâche un « putain de bordel de merde ». Et se lève. Ca lui apprendra lui direz-vous ! Elle n’attend pas que Bill daigne faire quelque chose, elle passe derrière le comptoir et pousse la porte qui amène à la petite pièce ou se trouve : la vaisselle entassée, la trousse à pharmacie, et les affaires des serveurs. Elle, elle veut juste un pansement. Alors, elle entre dans la fameuse pièce. Elle se cherche un pansement d’une main, et « suce » son doigt ensanglanté, pour stopper le saignement. Bill entre alors dans la pièce, l’observe. Elle se tourne vers lui, et se sent désemparée. Elle s’attend à un « Tu te gêne pas toi ! » Mais lâche la boite à pansement. Elle s’écrase au sol. Et s’excuse. Elle, c’est pas son truc, les excuses. Pourtant… c’est sortit tout seul, encore une fois, c’est pas sa faute, c’est la maladie. (cet partit est censé rapley a Bill Carrie ^^)

« J’suis désolée, je… »

Cette fois, elle ne pense plus à Carrie, mais à son frère. Son « ex » entre autre. La, elle n’y échappe pas, elle verse une larme, puis deux. Elle doit passer pour une folle, c’est sur ! Mais en ce moment, avec la maladie, tout est pire que tout… rien ne va plus. Carrie est décédée, elle est la seule qui sait comment, elle vien d ‘apprendre que celui qui lui fait perdre sa virginité est en fait son frère… Comment s’y retrouver ! Pour une jeune femme de seulement 19 ans, la vie est trop dure. Pourtant, elle est mure, elle a un boulot… Si elle effaçait ses problèmes, il ne lui manquerait que l’amour. Mais elle n’est pas prêtes pour tout ça, et tout effacer est impossible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpornoxgrapheuz.skyrock.com/
Bill Mayers
Admin| Emmerdeur pro.
avatar

Nombre de messages : 42
Age du personnage : 19. Presque 20.
Emploi : Serveur au Diabolo.
Song du moment : We Believe - Good Charlotte
Date d'inscription : 26/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Mauvaise.
Côté de popularité:
60/100  (60/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Jeu 16 Aoû - 14:16

Slash. Charlie vient de renverser sa tasse sur son tee-shirt Green Day, l’un de ses préférés. Il murmure un « fait chier » entre ses lèvres et attrape un chiffon pour s’essuyer. Lorsqu’il relève son regard vers la brune prêt à lui faire une remarque plus que méchante il remarque qu’elle s’est ouverte. Des souvenirs remontent alors à la surface. Il s’en souvient, du premier jour de Carrie, lorsqu’elle avait cassé une tasse. Qu’elle s’était ouverte au doigt. Il l’avait soigné, embrasser sur le doigt, puis elle lui avait demandé un second baiser, sur la joue et enfin sur les lèvres. C’était le premier baiser qu’ils avaient échangé. Il ne pourrait jamais oublier ce jour. Il serait capable de vous dire la météo, les vêtements qu’elle portait, qu’il portait, la manière dont elle était coiffé, bref. Bill se souvient de tout, du moindre petit détail, et il ne pourra jamais oublier ce jour, comme il ne pourra jamais oublier Carrie. Avant qu’il ne puisse dire quoique ce soit, Charlize passe derrière le comptoir. Rentre dans la petite pièce habituellement réservé au serveur. L’androgyne met un moment à réagir avant de se retourner pour suivre la brune. Mais il reste simplement à l’entrée de la porte. Des flashes des moments passaient avec Carrie revienne, il en souffre, il se retient de ne pas pleurer. Lorsque le bruit de la boîte de pansement s’écrasant sur le sol le fait sortir de ses pensées.

« J’suis désolée, je… »

Alors là, Bill est choqué à vie. Hathaway, qui s’excuse ? Nan ce n’est pas possible. Il a surement oublié de se laver les oreilles ce matin. Et pourtant nan. C’est alors qu’il remarque les larmes sur le visage d’ange de la petite brune. Il ne peut s’empêcher de laisser apparaître un petit sourire sur ses lèvres. Au fond, elle n’est pas mauvaise. Bill sait que c’est une ancienne amie de Carrie, et celle-ci n’aimerait surement pas qu’il ne s’entende pas avec elle. De toute manière, devant une femme qui pleure, Bill ne peut pas être insensible, méchant, ou arrogant.

D’un pas lent, il s’approche d’elle, une fois à sa hauteur, il pose ses mains sur ses joues et sèche ses larmes. Puis plonge son regard dans celui de Charlie, il n’y voit, que tristesse, peur, solitude. Elle lui ressemble. Elle aussi à l’air perdu, elle aussi a l’air de ne pas savoir ou elle va. Doucement il se baisse pour ramasser la boîte de pansement, et le pose sur le meuble. Il en sort un avant de passer le doigt de la jeune femme sous l’eau sans lui demander son avis. Il met ensuite le pansement autour de son doigt, laissant ainsi voir son tatouage en forme de C au creux du poignet à la jeune femme. Une fois ceci fait. Il referme la boîte. La range dans un placard. Il se dirige ensuite vers la porte mais s’arrête brusquement et se retourne.


« C’est ici, que je l’ai vu pour la première fois. Et que… Je l’ai embrassé la première fois. »

La brune n’en a surement rien à faire. Mais il lui dit. Il sort définitivement de la pièce et recommence son service. Maintenant, là comme ça. On pourrait croire que tout va bien pour lui. Mais ce n’est absolument pas le cas. Cigarette, drogue, alcool, il enchaine les erreurs, et se pourrie la santé depuis le décès de sa copine, de son première amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Hathaway
Admin| ChocolateGirl ♪
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 26
Age du personnage : 19 bougies allumées.
Emploi : Organisatrice de concert !
Song du moment : (__Some say (8`
Date d'inscription : 04/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Lunatique.
Côté de popularité:
50/100  (50/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Jeu 16 Aoû - 14:38

Bill, lui non plus, n’est pas bien. Elle le remarque, dans son regard, dans ses mouvements, il est comme elle. Bill s’avance doucement d’elle et ramassa la boite de pansements, et en prend un, le met au doigt de Charlie’ et fait, d’un ton neutre :

«C’est ici, que je l’ai vu pour la première fois. Et que…Je l’ai embrassé la première fois.»

Il parle de Carrie, c’est sur et certain… Elle lui manque, c’est normal. Ils formaient un si beau couple.. et maintenant, tout est finit. Tout. La mort de Carrie en à fait souffrir beaucoup, mais Bill est sûrement le plus touché. Charlize pense. Avant Cherrytown, avant qu’elle ne déménage, elle n’avait pas d’amie, trop occuper à se soigner, à ne pas montrer sa maladie aux autres, au monde extérieur. Elle espérait que Carrie l’aiderait, elle lui avait promis, elle lui avait dit, qu’elle n’est pas un monstre, qu’elle est juste malade, qu’elle a besoin d’aide, et qu’elle était la pour elle. Maintenant… Carrie n’est plus la. Pourtant, Charlie sait que Carrie l’a aidée, beaucoup même. Elle est sortit de sa coquille, elle est encore malade, mais… tout à changer. Elle doit faire plaisir a Carrie, l’aidé-elle aussi. Et, Bill se sent mal, lui aussi. Carrie voudrait que quelqu’un fasse attention à lui. Mais… Charlize, elle n’y arrivera pas. Et si elle lui disait ce qu’elle savait… À propos d’Austin, de ce soir, de l’accident… Charlie tremble, elle a peur, elle est triste… Bill sort de la pièce, sans un mot. Charlie fond en larme, elle se sent mal, plus que jamais. Carrie lui manque, elle était sa sœur de cœur. Charlie passe sa main sur sa joue, ensuit brutalement ses larmes, et se ressaisie. La jolie Stewart lui avait dit, tant de fois, qu’elle est forte, elle doit le lui prouver, alors. Charlize sort de la pièce, se replace au comptoir, Bill ramassa les morceaux de tasses ép arpillés.

« Bill. »

Elle l’appelle, par son nom, pour la première fois, et non pas par un surnom. Bill lève les yeux, elle plonge son regard bleu azur dans le sien. Elle aimerait le lui dire… non, mais… il ferait quelque chose de mal… Elle ne doit pas lui dire. Elle doit juste le soutenir. Pour Carrie. Et pour ça… Que devrait-elle faire ?


« Tu devais pas faire des essais encore pour samedi ? Je veux voir ça. »

Il sait très bien que c’est elle qui organise les concerts. Et puis… Elle veut lui parler. Soudainement, elle à très chaud, comme avant. Elle ressent de la colère. Elle a envie de s’énerver, de casser quelque chose, de donner des coups. Elle relève, et s’exclame.

« Tout de suite. »

Elle le regarde, d’un air pas très sympathique, elle a l’air en colère contre quelque chose… Mais contre quoi ? Contre lui ? Contre Carrie ? Parce qu’elle est partit ? Contre la vie ? Pour ce qu’elle lui à fait ? Contre qui, ou quoi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpornoxgrapheuz.skyrock.com/
Bill Mayers
Admin| Emmerdeur pro.
avatar

Nombre de messages : 42
Age du personnage : 19. Presque 20.
Emploi : Serveur au Diabolo.
Song du moment : We Believe - Good Charlotte
Date d'inscription : 26/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Mauvaise.
Côté de popularité:
60/100  (60/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Ven 17 Aoû - 13:00

Et maintenant il allait falloir nettoyer. Le truc qu’il déteste le plus quand on casse une tasse. Il prend les plus gros morceaux dans sa main, puis les jette dans la poubelle avant de prendre la balayette pour enlever les plus petits. Lorsque Charlie l’interpelle. Par son prénom. C’est la première fois je crois qu’elle ne l’appelle pas par un surnom complètement débile. Il se relève puis la regarde. Ses yeux sont gonflés par les larmes qu’elle a versées. Elle lui demande alors de faire ses essaies. Arf, il a le temps pour sa. Elle attendra la fin de la journée comme les autres, du moins, s’ils veulent le voir.

« Tout de suite. »

Bill plonge son regard dans le sien, et franchement celui de Charlie, n’a rien de très sympathique. Il n’a pas vraiment envie de se disputer avec elle. Il jette les derniers morceaux de verre dans la poubelle avant de se diriger vers la scène. Sa guitare est posé dessus, il ouvre doucement le boîtier de celle puis la prend, avant d’effectuer quelques branchages puis il monde sur scène. Il s’assoit sur un tabouret, murmure quelques paroles pour voir si le micro marche. Ses doigts commencent alors a gratter les cordes de sa gratte. Les premières notes de la chanson commencent, et la salle devint silencieuse lorsque Bill ouvrit la bouche pour commencer à chanter « Sacred ». Oui, une chanson en anglais, pourquoi ? Parce que celle-ci, il l’a dédie à Carrie, et il veut que tout le monde comprenne les paroles. Carrie restera toujours dans son cœur, quoi qu’il arrive. Et c’est ce qu’il veut dire dans sa chanson. C’est tout ce qu’il peut dire. Il veut montrer qu’il l’aime encore, même si elle ne fait plus partie de ce monde. Il ferme alors les yeux, l’image de Carrie apparaît, puis les rouvres, et regarde Charlie. Il ne comprend pas pourquoi elle est aussi méchante avec lui, il ne comprend pas comment elle fait pour être si méchant, alors qu’au fond, c’est une fille tout ce qu’il a de plus gentille, il le sait, il en est persuadé.

« To me you’ll be forever sacred… »

La dernière phrase de sa chanson, la dernière note. Il pose sa guitare. Les tests de sons sont fini, du moins pour lui. Il trouve que c’est parfait. Les larmes aux yeux il se retient, comme il le fait si bien. Il ne veut pas pleurer devant les autres, encore moins devant Charlie. Il descend de la scène, range sa guitare puis passe devant la brune en murmurant un :

« C’est bon, t’es contente ? »

Il entre dans la pièce des employer fermant la porte derrière lui. L’androgyne s’adosse au mur, se laissant glisser doucement le long de celui-ci. Il ramène ses jambes près de son corps, et cache son visage avec ses mains. Il faut pas qu’il pleure, faut qu’il arrête de pleurer. Mais elle l’a abandonné, pour toujours. Alors qu’elle lui avait promis d’être toujours là pour lui. Une musique se fait alors entendre à travers la pièce, celle de Good Charlotte, We believe. Il sort son portable de la poche et en voyant sur l’écran « Toum-Toum », il rejette l’appel puis remet l’appareil dans sa poche. Il pose sa tête contre le mur et regarde le plafond. Sa fan préférée est partie, la première de son Lycée l’ayant vue chanté est partie. Son premier véritable amour est partie. Leur histoire n’existe plus. Et cette Charlie qui le fait chier. Il pourrait la tuer par moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Hathaway
Admin| ChocolateGirl ♪
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 26
Age du personnage : 19 bougies allumées.
Emploi : Organisatrice de concert !
Song du moment : (__Some say (8`
Date d'inscription : 04/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Lunatique.
Côté de popularité:
50/100  (50/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Ven 17 Aoû - 13:30

Bill monta sur scène, fit tous les réglages nécessaires, accorda sa gratte, branchât le micro, etc., etc. Puis il testa le micro, pour vérifier que celui-ci marchait correctement. Et il commença la chanson… Une chanson en anglais, apparemment, il voulait que tout le monde la comprenne. Cette chanson, Sacred, elle savait qu’elle était destinée à Carrie. Elle le remarquait, dans le regard de Bill, dans le timbre de sa voix. Elle en avait les larmes aux yeux, Bill était un excellent chanteur, elle en était jalouse, mais elle était aussi très fan. Parfois, elle se demandait pourquoi est-ce qu’elle est aussi méchante et antipathique avec lui. Il est malheureux, et elle, elle le rabaisse, à longueur de journée… Mais c’est juste une façon de se protéger, de ne pas montrer qui elle est vraiment. Elle ne veut pas lui montrer sa maladie, ce bouclier, c’est une façon de dévier tout ça. Elle n’y peut rien, s’il savait…

Bill range sa guitare, et descend, une fois en face de Charlie, il la regarde, il a les larmes aux yeux, et lui dit, doucement, d’un ton neutre qui ne l’ai pas entièrement non plus ;


« C’est bon, t’es contente ? »

Elle a les bras croiser, les yeux humides, elle se retient-elle aussi. Bill n’est pas le seul a être malheureux. Elle ne lui répond pas, il s’en va, rentre dans la pièce réservée au personnels, elle ne va pas le voir, pas tout de suite… Elle attend. Dix minutes plus tard, il sort, les yeux enflés, son maquillage est presque entièrement partit. Elle s’approche de lui, espérant ne pas ressentir cette bouffée de chaleur qui survient à n’importe quel moment. Elle plonge son regard dans celui de Bill – il a des yeux en amande, d’un brun pétillant. Elle s’avance, et enlace le jeune, lui murmure un « désolé ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpornoxgrapheuz.skyrock.com/
Bill Mayers
Admin| Emmerdeur pro.
avatar

Nombre de messages : 42
Age du personnage : 19. Presque 20.
Emploi : Serveur au Diabolo.
Song du moment : We Believe - Good Charlotte
Date d'inscription : 26/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Mauvaise.
Côté de popularité:
60/100  (60/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Ven 17 Aoû - 14:38

Au bout d’une dizaine de minutes, il sort de cette pièce, et tombe face à face avec Charlize. Celle-ci s’approche, doucement, qu’est-ce qu’elle va faire ? Le frapper ? Nan quand même pas. Elle le prend alors dans ses bras, d’abord surpris, Bill reste raide. Puis finalement, il passe ses mains dans son dos, et resserre cette étreinte. Il se fiche que tout le monde les regarde, du fait que tout le monde doit les prendre pour des fous. De toute manière, c’est comme ca depuis son plus jeune âge alors. Il remonte sa main et la passe dans les cheveux de Charlie. Elle a bien une tête de moins que lui. Comme ça, elle a l’impression d’être si fragile, elle toute petite, toute maigre et elle a un visage de petite fille. Pourtant, il sait très bien qu’elle peut se défendre, elle lui a montré mainte fois, et elle l’a rabaissé, cassé, insulté tellement de fois.

Il desserre son étreinte en voyant le chef, et pousse légèrement Charlie pour qu’elle sorte de derrière le comptoir. Il l’a regarde ensuite un instant avant d’oser dire quelque chose au bout de cinq minutes de silence.


« Ecoute, j’ai du mal a te suivre. Y a une seconde tu me lançais des insultes à la gueule et maintenant tu m’enlaces et tu deviens sympa. Excuse-moi de ne pas comprendre ce qui se passe mais… »

Il s’interrompit en voyant le regard noir de son chef. Il attrape alors Charlie par la main l’entrainant dehors, faisant signe a son chef qu’il partait. De toute manière, il avait fini, il recommençait qu’à trois heures. Avant de sortir il attrapa sa veste en cuir qu’il enfila vite fait puis poussa la porte du café et se retrouva dehors en compagnie de Charlie, il croisa les bras sur sa poitrine et resta un long moment silencieux, regardant les voitures passaient. De temps à autre on lui lançait des regards étonnés, choqués. C’était surtout les vieilles femmes qui étaient choqués en fait, pensant que Bill était le fils de Satan, d’ailleurs, l’une d’entre elle murmura quelque chose qui ressemblait à : « Ne me faites rien monsieur Satan, s’il vous plait ». Il s’en fiche, il en a l’habitude.

Au bout d’une dizaine de minutes, il se tourne vers Charlie qui n’a toujours rien dit, il attend des explications, il a envie de comprendre pourquoi elle est si lunatique. Il dpit bien avoir une raison. Ce n’est pas possible. Personne n’est comme elle. Sauf Kaleigh, et encore elle s’est calmée ces derniers temps.


« Explique-toi ! C’est pas possible quoi, tu changes d’humeur comme de chaussette, et encore c’est faible, la seule personne qui change d’humeur aussi souvent est malade, et encore, sa lui arrive moins souvent qu’à toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Hathaway
Admin| ChocolateGirl ♪
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 26
Age du personnage : 19 bougies allumées.
Emploi : Organisatrice de concert !
Song du moment : (__Some say (8`
Date d'inscription : 04/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Lunatique.
Côté de popularité:
50/100  (50/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Ven 17 Aoû - 15:04

« Écoute, j’ai du mal a te suivre. Y a une seconde tu me lançais des insultes à la gueule et maintenant tu m’enlaces et tu deviens sympa. Excuse-moi de ne pas comprendre ce qui se passe mais… »

Oh non., Ca y est. Il se pose des questions. Pourquoi ne peut-elle pas être naturelle ? Elle doit toujours se créer une identité, au risque de devoir avouer à tout le monde qu’elle fait partit des faibles, des nuls, de ceux qui ont un problème. Et elle ne veut pas, elle a peur des moqueries, des regards, elle ne veut pas de la pitié de tous ces gens. Elle les emmerde, elles les « fuck » ces connards, comme elle le dit si bien. Et lorsqu’elle s’attache à quelqu’un, tout se complique. Elle s’est attachée à Andrea, elle a perdu sa virginité avec lui, et maintenant, elle apprend qu’il est son frère. Son frère biologique. Frère de sang, frère de cœur. Alors, mieux vaut ne pas s’attacher aux gens… pourtant, elle a des amis, a Cherrytown. Gustav, Oliver, Tom… Pas de filles, elles font presque toutes pétasse. Et Charlie, elle passe pour une folle, alors de toute façon les pétasses ne veulent pas d’elle. X) Ca y est, elle réfléchit de nouveau trop, Charlize, elle risque de s’énerver, de sentir cette bouffée de chaleur… Oww, tout ce passe trop vite d’u coups, Bill l’emmène en dehors du café. Une fois posées à l’extérieur, il lui dit…

« Explique-toi ! C’est pas possible quoi, tu changes d’humeur comme de chaussette, et encore c’est faible, la seule personne qui change d’humeur aussi souvent est malade, et encore, ça lui arrive moins souvent qu’à toi ! »

Il y a quelqu’un d’autre comme elle, à Cherrytown ? En voilà une nouvelle. Elle demandera à Gustav. Ou à Tom. Mais pas à Bill. Bon… Qu’est-ce qu’elle dit à Bill ? Qu’elle ne le fait pas exprès ? Qu’elle est comme ça, c’est tout ? Elle va lui dire… la vérité. Bizarrement, elle a confiance en lui. Elle se sent en confiance, elle sait qu’il ne le dira pas à quelqu’un, pourtant, les larmes lui montent aux yeux. Elle a du mal a l’avouer, même a elle-même.

« Je suis malade, Bill. »

Et puis, encore une fois, cette chose viens tout gâcher. Elle l’attrape, la brûle à l’intérieur, et la rend en colère et à la fois triste. Les larmes coulent le long des joues de Charlie, pourtant, son regard est noir et elle ne se rend plus compte de son état.

« J’y peux rien, okay ? C’est pas ma faute à moi ! Ca vient comme ça, d’un coups, je ne me contrôle pas. Et c’est horrible, je te jure, ça détruit ma vie, je… Je ne peux que m’excuser, m’excuser de vous emmerder avec ma putain de maladie, mais j’ai pas envie que vous sachiez que.. que je fais partit d’eux, de ces gens, ceux qui sont faible… Et, voilà, c’est tout, je… »

La colère disparaît, et laisse encore place au chagrin. Elle n’arrive plus à réfléchir, elle a trop de chose en tête. La mort de Carrie, la découverte que son frère est aussi son ex, le fait que sa maladie ait empiré, que les médicaments ne fonctionnent pas…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpornoxgrapheuz.skyrock.com/
Bill Mayers
Admin| Emmerdeur pro.
avatar

Nombre de messages : 42
Age du personnage : 19. Presque 20.
Emploi : Serveur au Diabolo.
Song du moment : We Believe - Good Charlotte
Date d'inscription : 26/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Mauvaise.
Côté de popularité:
60/100  (60/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Ven 17 Aoû - 15:27

« Je suis malade, Bill. »

Oukay. Là, y a vraiment un bug. Cette maladie elle n’est pas censée être super rare ? C’est ce que Kaleigh lui avait dit. Nan mais alors là, deux filles atteinte de schizophrénie dans la même ville. Le hasard est vraiment bizarre quand s’y met. Et si le hasard était le pseudonyme de Dieu ? Alors en fait c’est la faute de Dieu si il y deux, fin bref. Là, il réfléchit trop pour quelque chose qui ne compte pas. Bill a très bien accepté la maladie de Kaleigh. Et il ne voit pas pourquoi il n’accepterait pas celle de Charlie ? Et puis, Carrie l’aurait voulu, qu’il l’accepte, comme elle est. Mais avant qu’il ne puisse dire quelque chose, elle se mit a haussé le ton, et au fur et à mesure, a baissé la voix. Lorsqu’elle fut calmée, il plongea son regard dans le sien, affichant un petit sourire réconfortant.

« Tu n’es pas faible, sinon, tu ne m’aurais rien dit. Et puis, tout le monde a une part de faiblesse en soie. Cette maladie, tu ne l’as pas voulu. Tu n’y peux rien. Et je comprends. Si tu l’avais dit tout de suite, je t’aurais pas traité de sans cœur, ou parler aussi sèchement. »

Il lâcha un soupire avant de s’approcher un peu plus de la jeune femme. Il caressa doucement sa joue, avant de la serrer dans ses bras. Pourquoi la vie était-elle si compliqué ? Pourquoi Carrie est morte ? Pourquoi Charlie a cette maladie ? Tant de questions qui vont malheureusement rester sans réponse. Elle avait besoin de réconfort, tout autant que Bill. Elle avait besoin de sentir que ses amis sont là, tout autant que Bill. L’androgyne ne fait peut être pas partie de ses amis, mais il l’aime bien. Il se rend compte qu’il a perdu du temps à la traiter de bitch, ou de sans cœur, alors qu’en vérité. Elle est tout simplement perdue et aussi fragile que le verre.

« Dieu est vraiment un enfoiré ! »

Il disait sa, uniquement pour essayer de la faire, il espérait la faire rire, ou au moins voir un petit sourire se dessiner sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Hathaway
Admin| ChocolateGirl ♪
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 26
Age du personnage : 19 bougies allumées.
Emploi : Organisatrice de concert !
Song du moment : (__Some say (8`
Date d'inscription : 04/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Lunatique.
Côté de popularité:
50/100  (50/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Ven 17 Aoû - 16:46

Bill plongea son regard dans le sien, et avec un petit sourire réconfortant, il repris la parole.
« Tu n’es pas faible, sinon, tu ne m’aurais rien dit. Et puis, tout le monde a une part de faiblesse en soie. Cette maladie, tu ne l’as pas voulu. Tu n’y peux rien. Et je comprends. Si tu l’avais dit tout de suite, je t’aurais pas traité de sans cœur, ou parler aussi sèchement. » Oui, mais c’est normal qu’elle n’en a pas parlé. Elle ne le connaissait pas vraiment, et encore maintenant, elle ne sait pas grand chose de lui. Au fond, tout ce qu’elle sait c’est le fait qu’il est amoureux de Carrie alors que celle-ci est décédée à présent. Il ont un point commun ; il ne sont pas au meilleur de leur forme en ce moment, et tout les deux tenait à Carrie. Ils ne peuvent que s’entraidait. Et puis, Charlie, au fond, elle l’aime bien, ce Bill. Il est gentil… Oww, celle s’emporte-la. ><. Tout les gens sont C-O-N-S. Haha. Sauf elle. Elle, elle s’aime. Oh, non, c’est bon, ça fait ego-centrique. Ca y est, Charlize se fait a réfléchir, et de trop. Bill parle. « Dieu est vraiment un enfoiré ! » Ouais, c’est vrai ! Un sourire parvient à ses lèvres.


« Ouais, de temps en temps, c’est un vrai salopard… »

Elle rit, doucement, passe sa main sur sa joue et regarde à nouveau Bill. Elle aimait bien le charrier, quand même… C’était génial, ça ! En fait, Bill est sa cible préférée. Mais elle a peur de lui faire de la peine. Nan, nan, ça lui fait pas de peine. Ca e fait juste chier. Mais c’est le but. Enfin bon.

« J’vais essayer de plus te faire trop chier, mais ne crois pas que tu échapperas à ma ‘mauvaise humeur’ non plus. T’es ma cible préférée, Mayers. »

Elle se redresse, et se reprend. Elle ne pleurera plus aujourd’hui, elle s’est fixé ce but. Mais la, la curiosité la démange. C’est qui.. l’autre ? Elle va le lui demander… Elle se sent bien la, en confiance, pour une fois.

« C’est qui… l’autre ? »

Mais elle n’en a pas finit avec ses questions. Elle se sent un peu plus agressive qu’avant, elle ne s’en end quand même pas compte. Elle veut parler de Carrie, doit-elle lui dire qu’elle sait comment elle est morte ? Nan. Pas tout de suite, du moins. Il est trop malheureux pour le moment. C’est compréhensible. Mais en lui parlant de Carrie, la douleur disparaîtra. C’est ce qu’elle pense. Charlie regarde Bill, et lui annonce ;

« Tu viens chez moi. J’ai des bières au frais, et je dois te parler. Ne crois pas que tu as le choix, ok ? »

Elle le regarde, fronce les sourcils, fait sa dure, mais elle se retiens de rire. Le fait de lui avoir avouer sa maladie la rendu plus à l’aise avec lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpornoxgrapheuz.skyrock.com/
Bill Mayers
Admin| Emmerdeur pro.
avatar

Nombre de messages : 42
Age du personnage : 19. Presque 20.
Emploi : Serveur au Diabolo.
Song du moment : We Believe - Good Charlotte
Date d'inscription : 26/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Mauvaise.
Côté de popularité:
60/100  (60/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Sam 18 Aoû - 16:14

Il avait réussit, Charlie avait rit, pas à pleins poumons. Mais il avait réussit à la faire sourire. Alors sa lui convenait. Et dire que il y a encore quelques jours, Bill ne supportait pas de reste ne serait-ce qu’une minute avec elle. Tout ca pourquoi ? Parce qu’il c’était légèrement trompé sur son compte. Puis, ils avaient un point commun, Carrie. Tout deux l’aimaient énormément. La brune lui annonce alors qu’elle essayera de ne pas trop le faire chier, mais que c’était sa cible préféré. Alors, lui aussi se mit à rire, certes c’était un rire très discret, mais c’était déjà sa. Surtout quand on prend en compte que sa fait un mois ou plus qu’il n’a pas sourit, ou rit.

« J’ai l’habitude. Mon frangin est comme toi alors bon. »

Il plonge son regard dans le sien lorsqu’elle lui demande qui est l’autre, a-t-il le droit de lui dire ? Est-ce que Kaleigh lui en voudra ? Il n’en sait rien. Et franchement, il préfère ne rien dire, au risque de perdre l’amitié de celle-ci qui lui tout bonnement vitale.

« J’crois pas qu’elle aimerait que j’te le dise. »

Puis elle continua sur sa lancé, et une nouvelle fois, elle parvint à faire rire le jeune Mayers. Elle fait sa dure, mais en fait, elle se retient de rire, ce qui fait que sa mimique est affreusement mignonne. Il s’approche d’elle puis lui pince la joue comme on le ferait à un petit bébé joufflu.

« De toute manière je ne refuse jamais une bière miss. »

Il passe son bras autour des épaules de la jeune femme et commence à marcher en sa compagnie. Etrangement, il vient d’oublier tout ses soucies, et cela lui fait beaucoup de bien. Certes, il ressent encore un grand vide, et il est encore triste. Mais là, ca va mieux. Tout ce qu’il faut faire, c’est ne pas y penser. Aujourd’hui, il ne pleurera pas.

« On t’a déjà dis que t’étais petite ? Tu es le parfaite exemple de ce qu’on dit sur les nains. Autrement dit, tout ce qui est petit est chiant, en l’occurrence tu es chiante ! Mais j’aime les chieuses alors t’a de la chance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Hathaway
Admin| ChocolateGirl ♪
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 26
Age du personnage : 19 bougies allumées.
Emploi : Organisatrice de concert !
Song du moment : (__Some say (8`
Date d'inscription : 04/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Lunatique.
Côté de popularité:
50/100  (50/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Sam 18 Aoû - 16:35

« J’ai l’habitude. Mon frangin est comme toi alors bon.
- Ah ouais, j’ai cru remarquer ça ! Quel chieur ce gars. Il m’appel crevette, tu t’rend compte ? CREVETTE ! -__- »


Elle soupira, elle déteste qu’on lui donne ce genre de petits surnoms. CREVETTE, BOULETTE, MA PUCE… Grrh Elle pourrait les frapper ces gens là. Enfin bref. Elle rit, une fois de plus, première fois depuis longtemps. Il peut être sympa, Bill, en fait. Carrie était tombée sur quelqu’un de bien, en fin de compte… Bill réfléchit un instant avant de lui répondre, a propos de l’ « autre ». Il ne lui dira pas. Tant pis. Elle s’en fout, en fait… Non ? Okay, elle aurait bien aimé savoir qui est l’autre, comme elle vit sa maladie, etc.

« J’crois pas qu’elle aimerait que j’te le dise.
- D’toute façon, j’m’en bas… »


A nouveau, elle sentit une vague de tristesse la submerger. Sans trop s’en rendre compte, ses yeux s’humidifièrent une nouvelle fois. Bill n’eu pas le temps de s’en rendrent compte qu’elle joua de nouveau sa dure, mais cette fois ci, en se retenant de rire. Ce qui donna, oui, une mimique amusante qui fit âprement sourire Bill.

« De toute manière je ne refuse jamais une bière miss. »

Elle souria doucement, timidement. Bill passa son bras derrière ses épaule. Il y dix minutes, elle l’aurait repousser violement, et la encore, elle se retenait… Mais elle n’avait envie de le faire, il était bien trop gentil depuis deux minutes, c’était… nouveau. Oui, c’est nouveau, pour Charlie. Les gens ne cherchent pas à la comprendre, il lui rende ses piques, ses vannes, c’est tout. Il ne cherche pas plus loin, elles, a personnalité, sa vie… Ca ne les intéresse pas.

« On t’a déjà dis que t’étais petite ? Tu es le parfaite exemple de ce qu’on dit sur les nains. Autrement dit, tout ce qui est petit est chiant, en l’occurrence tu es chiante ! Mais j’aime les chieuses alors t’a de la chance. »

Elle leva la tête vers lui, et entrouvrit la bouche, « comment ça j’suis p’tite ? ». Elle lui donna un coup avec sa main gauche, un coup amical, pour lui dire de se taire. Ok, elle est ptet’ chiante, mais lui aussi, il l’est, d’abbord !

« C’est pas moi qui suis petite, c’est toi qui est grand ! Et toi aussi t’es chiant, j’te ferais juste dire… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpornoxgrapheuz.skyrock.com/
Bill Mayers
Admin| Emmerdeur pro.
avatar

Nombre de messages : 42
Age du personnage : 19. Presque 20.
Emploi : Serveur au Diabolo.
Song du moment : We Believe - Good Charlotte
Date d'inscription : 26/07/2007

Carte d'Identité
Côté humeur: Mauvaise.
Côté de popularité:
60/100  (60/100)
Relations/Liens:

MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   Sam 18 Aoû - 16:52

C’est vrai, son frère était un chieur. Mais il ne sait pas ce qu’il ferait sans lui, c’est surement parce qu’il est là qu’il se retient de se suicider, sinon. Il l’aurait fait. Et depuis longtemps. Parce que, c’est une des personnes qui comptent le plus pour le jeune Mayers. Et il ne veut pas le laisser seul. Il l’aime trop. Difficile à croire si l’on prend en compte leur passé, mais cette guerre n’était qu’une énorme bêtise de jeunesse, rien de plus. Bill baissa légèrement la tête pour regarder Charlie, c’était agréable de traîner avec quelqu’un d’autre que ses amis habituels, en plus, elle ne savait rien de lui, et lui rien d’elle, si ce n’est sa maladie. C’était peut être ce qu’il lui fallait, fréquenter quelqu’un qui n’aurait pas pitié de lui parce qu’il vient de perdre Carrie, quelqu’un qui ne lui demandera pas à tout bout de champ si il va bien. Oui, il sait que c’est parce que ses amis tiennent à lui qu’ils sont si présents, mais il étouffe.

Il sortit de ses pensées sentant une douleur au niveau du ventre il y posa sa main et tourna la tête vers Charlie en arquant un sourcil, nan mais, pour qui elle se prenait celle là. Nan mais oh, y a des limites.


« T’es une brute sous tes airs de fillette ! Ou alors j’suis une chochotte… Y a deux possibilités. Fin on s’en fout >< Tu m’as frappé et je vais me venger. »

Bill se mit alors à ébouriffer les cheveux de la petite brune, il arrêta au bout d’une petite minute et à présent, elle ressemblait étrangement à un caniche, enfin, de l’avis de Mayers. D’ailleurs, il ne se gêna pas pour lui faire la remarque.

« T’as un air de famille avec le caniche de ma mère. Vraiment, tu lui ressembles
beaucoup »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un café. Fort. Merci. {Bill}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un café. Fort. Merci. {Bill}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le réflexe d'éjection fort
» REF, Réflexe d'Ejection Fort
» MErci Mamzelle Suzon !!!!!
» Sauce au fromage fort (fondue et raclette)
» Boule et Bill fêtent leurs N'os d'Or

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cherrytown :: [ Cherrytown_. :: La City. :: Bars & Cafés. :: Le Diabolo. **-
Sauter vers: